Présentation de la commune

Le Blason

ArmoiriesLa pomme de pin symbolise la forêt, les grappes rappellent l’importance de la vigne, l’étoile marque le patronage de Notre Dame de Duraignes et les crosses évoquent Saint-Eutrope et Saint-Martin.

Un peu d’histoire…

La commune de Léognan est traversée par l’Eau Blanche.

Les premières traces de vie humaine sur les bords de l’Eau Blanche datent du IIIe siècle avant J.C. La configuration viticole de la commune est un héritage de la période romaine. Depuis cette époque, le vin ne cesse de marquer l’histoire de Léognan.

Sous Philippe le Bel, Léognan appartient au Comté d’Ornon, une des plus anciennes seigneuries bordelaises. Sous domination anglaise au XIIIe siècle, le comté d’Ornon est ensuite revendu au maire de Bordeaux au début du XVe siècle. A cette période, les guerres de religion marquent la commune : le château de La Louvière, où sont fortement implantés les Réformés, est assiégé.

Du XVIe siècle jusqu’à la révolution, clergé, noblesse et bourgeoisie se partagent les terres. La révolution de 1789 profitera surtout à la haute bourgeoisie bordelaise qui exploite les grands domaines viticoles. La politique d’implantation expérimentale de pins maritimes à la fin du XVIIe siècle est à l’origine des forêts qui caractérisent aujourd’hui le paysage léognanais.

Les maires de la commune de Léognan :

Pierre REAUD (1790), André BRISSON (1791), Jean LARTIGUE (1792), Jean GASSIOT (1792), Jean-Baptiste THIBŒUF (1795), Miche-Octave MARSAUDON (1801), Jean-Baptiste LALANNE (1803), Aurélien SOUBERVIE (1815), Jean-Belus MAREILHAC (1827), Pierre MINVIELLE (1831), Pierre RICARD (1841), Jean-Ambroise DAUDET (1843), François SARLANDE (1848 – Maire à titre provisoire), Jean-Ambroise DAUDET (1848), Sébastien MOREAU-BERTON (1850), Delphin HENRY de VALLANDE (1855), Alfred MAREILHAC (1860), Laurent TAUZIN (1878), Emile DUBOIS (1879), André SAMAZEUILH (1884), Jean RICARD (1887), Jacques-Vincent GUINOT (1900), Marcel RICARD (1907), Alfred BERTRAND-TAQUET (1919), Rémy DAVIAUD (1944 – Président “Délégation spéciale provisoire”), Denis BATUT (1945), Pierre BEAUMARTIN (1965), Claude Jouve (1977), Bernard FATH (1995), Laurent BARBAN (2016).

 

Travail sur les lieux de mémoire de Léognan

lieux de mémoire

 

Livres sur Léognan

Histoire des moulins le long de l’Eau-Blanche

Anecdotes et témoignages

Des origines à l’aube du XX ème siècle

Léognan au travers des cartes postales

Balades touristiques

Un riche patrimoine archéologique

  • Château de France, L’Hermiton : vestiges préhistoriques
  • La Louvière, Dolmens de Peyrehaut (limite Villenave d’Ornon) : vestiges néolithiques
  • Le Petit Rambouillet : sépultures à incinération du 2e Age de Fer
  • Eglise Saint-Martin : vestiges médiévaux
  • Château Olivier : traces de l’Aqueduc romain

Parcs et espaces verts

Les chemins ruraux fondateurs constituent encore aujourd’hui les axes directeurs de l’urbanisation et du fonctionnement de la commune.

Les croupes graveleuses sont le support très ancien d’un vignoble déjà fortement développé au XVIIIe siècle.

L’étude des documents anciens (notamment la carte de Cassini – deuxième partie du XVIIIe siècle) révèle l’attention qui était portée à la composition spatiale en rapport avec le territoire. Ainsi, les implantations humaines, par exemple les grands domaines, tirent parti au mieux des caractéristiques du territoire.

La commune apparait ainsi typique du sud de l’agglomération bordelaise au XVIIIe siècle. A la rencontre entre les graves et la lande, entre vignoble et forêt, le territoire de Léognan est marqué par les tracés qui composent le domaine Olivier. (Source : CAUE de la Gironde)

Aujourd’hui, les espaces de verdure répondent à la volonté de la ville d’offrir un cadre de vie agréable et constituent des espaces de détente, de jeux, de convivialité ou de pratique de la promenade…

La commune entretient de nombreux espaces verts et naturels. Ceux-ci participent à la qualité du cadre de vie des Léognanais. Ces espaces contribuent à la richesse de notre paysage, et permettent, notamment en milieu urbain d’embellir notre cadre de vie.

Fiche d’identité

La commune de Léognan est située en Gironde, dans la région Aquitaine.
Elle fait partie de la Communauté de Communes de Montesquieu et appartient au Canton de la Brède.

Nom des habitants : Léognanais, Léognanaises

Superficie : 41,43 km2
Altitude : 50 m
Population* : 10 240 habitants (1er janvier 2018)

* Source : http://www.insee.fr

Horaires d’ouverture au public :

 MatinAprès-midi
Lundi / Mercredi / Jeudi8 h 30 -12 h 0014 h 00 - 17 h 30
Mardi8 h 30 - 12 h 00 14 h 00 - 19 h 00
Vendredi8 h 30 - 12 h 0014 h 00 - 16 h 00

Voici bientôt vingt ans que Léognan s’adonne à l’Europe. Les valeurs d’humanisme, de tolérance, de solidarité que notre commune promeut et pratique méritaient bien de passer les frontières et d’aller saluer d’autres citoyennetés, dans d’autres pays, pour y fructifier et en revenir confortées et grandies.

Léognan a trois consœurs jumelles, Joane la portugaise, Castagneto Carducci l’italienne et Peralta l’espagnole.

Joane est à une portée de fado de Porto ; de Peralta, on entend Pampelune gronder sa San Fermin ; Castagneto Carducci brille comme une lame de dague toscane. Voici longtemps déja que des rapports cordiaux unissaient des Léognanais avec leurs amis d’au-delà des Pyrénées ou des Alpes. Voici longtemps que des associations s’étaient créées pour fédérer et animer ces liens. A l’heure de chercher des amies en Europe, le choix de notre commune s’est donc fait tout naturellement, et nous avons donné un cadre plus officiel à ce qui marchait déjà si bien.

Léognan a fêté ses dix ans de jumelage avec Joane en 2006, et avec Peralta et Castagneto Carducci en 2011 .

Nous avons donc signé les chartes de jumelage, en 1996 tout d’abord, puis en 2001, chartes où était gravée dans du marbre notre mutuelle et intangible volonté de promouvoir et d’activer les conceptions fraternelles et solidaires de l’Union Européenne. Nous nous enrichissons de nos complémentarités et affinons nos différences grâce à de nombreuses rencontres et manifestations, échanges culturels, sportifs, économiques voire même politiques, tant nous avons à apprendre des systèmes de gouvernance des autres. Nous sommes toutes des communes festives et vigneronnes, et mettons en joyeuse concurrence notre sens de l’accueil. Nous sommes toutes dynamiques et constructives, et heureuses d’aller de l’avant ensemble.

Léognan, grâce à son adhésion à la Fédération Mondiale des Cités Unies Jumelées, perçoit des subventions européennes pour faire vivre ses jumelages. Nous pouvons donc offrir un support technique et logistique de qualité, notamment dans les voyages, les manifestations, les échanges entre associations et communes. Comme nos amies jumelles, Léognan a désigné au sein du Conseil Municipal un élu référent pour chaque jumelage.

Le socle de ces jumelages reste le monde associatif. Les associations référentes ont comme volonté de rapprocher les communautés pour un mieux-vivre ensemble harmonieux. Portugais, Italiens et Espagnols de Léognan et de très largement autour s’y rassemblent, et panachent notre culture de la leur. Les moments parmi les plus forts sont les rassemblements réguliers des représentants des quatre cités dans celle qui a l’honneur et la joie d’inviter cette année-là.

Ville jumelée officiellement en 1996

Joane, Vila Nova de Famalicão, Région Braga, Portugal
30 km de Porto – 30 km de Braga – 12 km de Guimarães

Au nord-ouest du Portugal, à une centaine de kilomètres de la frontière espagnole, Joane est une ville accueillante et chaleureuse. La cité se déploie au coeur d’une région plantée de pins, d’eucalyptus et de vignes, à quelques kilomètres des plages et de l’océan.

Principaux sites touristiques

  • Parc naturel de Gerés
  • « Braga la pieuse » avec ses innombrables édifices religieux de style baroque et le Bom Jesus
  • Porto, seconde ville du Portugal
  • Guimarães, berceau du Royaume

Manifestations annuelles

  • Saint Amaro (janvier)
  • Saint Avila (4 juillet)
  • Fête de la Culture (juillet)
  • Fête en l’honneur de São Bento (août)

Economie

  • Agriculture et élevage
  • Vin (Vinho Verde)
  • Industrie textile

Ville jumelée officiellement en 2001

Castagneto Carducci, Livorno, Région Toscane, Italie
130 km de Florence – 100 km de Siena – 60 km de Pise

 Perché sur une colline entre vignobles et oliveraies, ce bourg médiéval compte parmi les plus beaux villages du littoral toscan. Le centre du village a conservé la structure urbaine du Moyen-Age avec ses ruelles, rues et places développées en cercles concentriques. Marina di Castagneto constitue le côté mer du village. C’est en hommage au poète Giosuè Carducci que la commune Castagneto Marittimo prit le nom de Castagneto Carducci au début du XX ème siècle.

Principaux sites touristiques

  • Parc archéologique de Saint Silvestro
  • Sites étrusques de Barati, Popolonia et Rosselle
  • Route du Vin de la Côte Etrusque
  • Ile d’Elbe
  • Villages médiévaux : Campiglia, Massa-Maritima, Suvereto

Manifestations annuelles

  • L’olio novo, Festival Nouvelle huile d’olive (janvier)
  • Castagneto a Tavola, Castagneto à table (avril)
  • Paese e musica, Village et Musique (juin)
  • Caleidoscopia, Festival international de la musique (septembre)

Economie

  • Agriculture
  • Vin et huile d’olive
  • Tourisme

Ville de PERALTA

Ville jumelée officiellement en 2001

Peralta, Pampelune, Région Navarre, Espagne
55 km au sud de Pampelune – 55 km à l’ouest de Tudela – 40 km à l’est de Puente la Reina

Située à l’extrême sud de la Navarre, Peralta s’étend le long du Rio Arga au pied de contreforts naturels qui dominent la ville. La cité est regroupée autour de la place principale de la mairie et les habitations de 3 ou 4 étages sont desservies par des ruelles étroites très vivantes.

Principaux sites touristiques

  • Pampelune, capitale de la Navarre (fêtes de San Fermin, patrimoine architectural)
  • Les Bardenas reales, un site unique rappelant le désert californien
  • Logroño, capitale du vin de la “Rioja”, ses caves et ses fêtes des vendanges
  • Olite, ses caves et le château des rois de Navarre
  • Les chemins de Saint Jacques de Compostelle
  • Curiosité : les champs d’éoliennes

Manifestations annuelles

  • San Blas (janvier)
  • Semaine sainte à Pâques
  • Semaine française (mai/juin)
  • Fête de la jeunesse (juin)
  • Fêtes patronales de la Virgen de Nieva (septembre)

Economie :

  • Industrie (électronique, conserverie, mobilier de bureau, réfrigérateurs, distributeurs automatiques)
  • Agriculture